Ma bibliothèque de libraire confinée

« Ma bibliothèque de libraire confinée »

J14 : une bibliothèque se construit au fil des ans… et, quand on déménage, on prend vite conscience du poids et de la place que prennent les livres dans notre vie… Dans la vie à 100 à l’heure d’avant le confinement, on avait une petite tendance à accumuler, dans une espèce de fringale jamais assouvie, plein de livres, en se disant toujours, celui-là on le lira à tel moment, il est indispensable…

Voici mes deux derniers achats indispensables :
Correspondance (1944-1959) Albert Camus, Maria Casarès chez Folio
J’aimerais te parler d’elles de Sophie Carquain et Pauline Duhamel chez Albin Michel Jeunesse
Le premier est un petit bijou, je n’ai lu que les premières lettres pour l’instant, je compte le lire doucement, un peu comme on savoure de la poésie. J’attends avec impatience les lettres de Maria Casarès, je ne manquerait pas d’entendre sa voix en les parcourant… Tiens, ça me donne envie de revoir Orphée de Jean Cocteau !
Le deuxième, tout d’abord conseillé par une cliente qui se reconnaîtra sûrement, puis commandé par la maman de cette même cliente, et enfin, recommandé pour moi, et bien sûr pour la librairie. Ce livre a été dévoré ! Ma mini lectrice en a développé des envies d’aventurières, nous avons couplé la lecture de certains de ces beaux portraits de femmes avec les podcast des Odyssées de France Inter (https://www.franceinter.fr/emissions/les-odyssees). Ce livre est accessible dès 6 ans, à lire et à relire à des enfants de tout âge.

Sauvons des vies : restons chez nous.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *