Chavirer de Lola Lafon

Chavirer de Lola Lafon, éditions Actes sud, 2020

L’histoire commence en 1984 dans une banlieue sans histoires de la région parisienne. Cléo  vit modestement avec ses parents salariés pour lesquels un sou est un sou.
Cléo se passionne pour la danse, classique dans un premier temps, mais elle ne trouve pas sa place au milieu de filles de la bourgeoisie locale, elle se tourne alors vers la danse modern jazz. Un jour, Cathy l’aborde après le cours. Très belle jeune femme, élégante, cultivée, elle lui dit avoir discerné un vrai talent en elle, et elle lui fait miroiter une bourse qui lui permettrait de réaliser ses rêves. Cléo, couverte de cadeaux de prix par Cathy  est dès lors ensorcelée, prête à tout. Elle a treize ans et se voit en danseuse célèbre.
En 2019, on découvre sur le net un fichier de photos de petites filles, provenant d’un membre d’une mystérieuse fondation Galathée. Un appel à témoins est lancé, nous sommes sur la piste d’un réseau de prostitution enfantine.
Au travers de récits des personnages qui ont rencontré Cléo, l’auteure reconstitue sa vie éparpillée comme un puzzle par la violence de ce qui lui est arrivé dans son parcours pour obtenir cette soi-disant bourse, et par la honte qui la submerge depuis, que pour se « racheter » de ne pas l’avoir obtenue, sous entendu de ne pas avoir été assez docile, elle est devenue la rabatteuse de Cathy. 
Un roman dans l’air du temps. Bien écrit, bien construit et, sans doute, malheureusement,très « vrai ».

Claudine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *