Ma bibliothèque de libraire confinée

26/03/20
Face à ma bibliothèque, on ne se refait pas ! Je déniche le Journal du dehors d’Annie Ernaux paru chez Folio. En page de garde, je réalise que j’ai ce livre depuis 12 ans, je ne l’avais jamais lu. Il attendait sans nul doute d’être découvert quand, justement, le dehors n’est plus qu’un souvenir pour moi !! Nous vivons notre dixième jour de confinement. J’ai beaucoup de chance car je partage ma grande maison avec quatre autres humains plutôt chouettes, humains dont je parlerai sûrement à un moment ou un autre, car ce sont aussi des lecteurs. Je dispose de plusieurs espaces extérieurs ensoleillés, d’une très grande bibliothèque disséminée dans la maison. Je ne me plains donc pas. Je reste chez moi. Je suis inquiète pour ma chère librairie, mais je n’ai d’autres choix que celui de mettre toute ma confiance en l’avenir. Je me concentre sur le présent et toutes les petites choses à faire du quotidien.
Et donc : LIRE.
Petit extrait : « Pour rentrer chez moi, j’ai pris la voie qui longe la tranchée ouverte pour la prolongation du RER. J’avais l’impression de monter vers le soleil qui se couchait entre les barres entrecroisées des pylônes dévalant vers le centre de la Ville Nouvelle ».
Sauvons des vies : restons chez nous.